Les aides disponibles pour financer votre permis de conduire

Il existe de nombreuses possibilités de financement au permis pour toutes ces personnes qui sont dans l’incapacité de se l’octroyer. Mais la plupart d’entre elles ne sont pas connues du grand public. Retrouvez dans notre article le recensement des meilleures aides au financement pour le permis B.

L’aide au permis avec le compte personnel de formation

L’une des manières d’obtenir de l’aide pour votre permis de conduire est la mobilisation des heures de formation obtenue via votre ceci depuis mars 2017. Alors, vous avez la possibilité de solliciter votre compte personnel de formation pour financer le permis B. Il vous suffira de rempli une attestation montrant que vous êtes apte à vous faire former. Si vous désirez atteindre cet objectif, l’absence de permis devient un obstacle entre autres pour votre projet professionnel et pour votre réinsertion sur le marché du travail. Selon la réforme portant sur l’apprentissage et nommée “Loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel », vous avez également la possibilité d’obtenir une aide au financement du permis B si vous êtes un apprenti d’au moins 18 ans.

A voir aussi : Prix contrôle technique 2024 : coût actualisé et facteurs influents

Le permis de 500 euros accordé aux apprentis

Selon la réforme portant sur l’apprentissage et nommée “Loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel », vous avez également la possibilité d’obtenir une aide au financement du permis B si vous êtes un apprenti d’au moins 18 ans. Cette catégorie d’aide n’est pas soumise aux conditions de ressources. Vous n’aurez non plus besoin de justifier le caractère indispensable de l’obtention de votre permis. Ainsi, 500 euros sont mis à votre disposition lorsque vous avez atteint la majorité.

L’aide au permis de 1 euro par jour

Lorsque votre âge est compris entre 15 et 25 ans, vous avez également la possibilité d’obtenir une aide financière pour votre permis. Le permis à 1 euro par jour est un système qui a été mis en place pour cela. Pour un euro par jour, la mensualité s’élève ainsi à 30 euros. Votre financement se fera sous forme de prêt auprès d’une banque inclus dans le système. Votre inscription doit également être faite dans une auto-école partenaire du dispositif. L’inscription varie généralement entre 600 et 1200 euros. Il vous suffira de fournir tout simplement une garantie suffisante pour adhérer à ce projet.

A lire en complément : Choix de sacoches de selle vélo : critères et meilleurs modèles 2023

Les auto-écoles sociales

Leur but se trouve être d’aider les personnes à se réinsérer sur le plan professionnel. L’auto-école sociale s’adresse le plus souvent aux demandeurs d’emploi, au bénéficiaire du RSA, aux jeunes sans diplôme, aux personnes handicapées ou pour celles qui présentent une raison des barrières de langue. D’autres personnes ont également la possibilité d’y souscrire. Le principe du financement réside dans le fait qu’une grande partie du permis est prise en charge par les collectivités ou des fonds spécifiques. Le candidat aura juste à débourser une somme moins importante pour sa formation. Ça peut être par exemple un prix modique de 250 euros.

Le financement à l’aide du microcrédit social

Le microcrédit social est un prêt accordé aux personnes qui ne peuvent faire appel à un crédit classique. Ceci peut être en raison de leur situation professionnelle ou financière. Le microcrédit social peut atteindre jusqu’à 8.000 euros pour le bénéficiaire. Grâce à cela, ce dernier peut prendre en charge plusieurs frais personnel. Il aura juste à se faire accompagner par un travailleur social pour sa demande auprès des banques, partenaires du dispositif.

Les aides des collectivités territoriales pour le permis de conduire

Les collectivités territoriales sont aussi engagées dans le financement du permis de conduire. Certainement, la Région octroie une aide financière pour les jeunes scolarisés en apprentissage et qui souhaitent passer leur permis de conduire. Le montant maximum varie selon chaque région. Il peut atteindre jusqu’à 1 500 euros pour l’inscription à une auto-école située sur son territoire.

D’autres collectivités locales telles que les départements proposent aussi des aides financières sous forme d’une bourse au permis de conduire réservée aux jeunes issus des milieux défavorisés ou encore aux bénéficiaires du RSA (Revenu de Solidarité Active). Cette bourse permet un financement total ou partiel du coût du permis ainsi que certaines formations complémentaires comme l’apprentissage anticipé de la conduite (AAC) par exemple.

Pensée avant tout pour les jeunes titulaires d’un bac pro et inscrits en première année post-bac professionnelle afin qu’ils obtiennent leur permis facilement.

Pour bénéficier des aides publiques disponibles pour le financement d’un permis de conduire auprès des collectivités territoriales, il faut se renseigner directement auprès des services concernés et fournir les justificatifs requis, notamment les diplômes obtenus, les revenus mensuels et la composition familiale, entre autres critères.

Les bourses et aides spécifiques pour les étudiants en difficulté financière

Les étudiants en difficulté financière peuvent aussi bénéficier de bourses ou d’aides spécifiques pour financer leur permis de conduire. Les établissements scolaires et les universités proposent souvent des aides financières aux étudiants qui rencontrent des difficultés économiques.

Le Crous, par exemple, peut accorder une bourse d’études sur critères sociaux. Cette bourse permet à l’étudiant de subvenir à ses besoins pendant sa formation tout en lui offrant la possibilité de passer son permis de conduire. Le montant varie selon les ressources du foyer fiscal et le nombre d’enfants à charge.

Certaines mutuelles étudiantes peuvent proposer une aide au financement du permis de conduire. Si vous voulez économiser sur ce poste budgétaire, renseignez-vous auprès des organismes compétents concernant ces aides afin que votre projet puisse voir le jour grâce à un budget allégé grâce aux différentes formules mises en place.

Il faut savoir que ces aides sont généralement conditionnées par certains critères tels que la situation familiale ainsi que la provenance géographique, entre autres. Vous devez contacter les collectivités territoriales ou encore les établissements académiques nationaux/privés pour être informé via leurs sites internet respectifs afin de bien comprendre les modalités précises requises pour bénéficier facilement et directement desdites mesures avantageuses.

à voir