Les motocross électriques sont-elles plus sûres que les motocross thermiques ?

Pour tous les motards, trancher ou résoudre la polémique de sûreté entre la moto thermique et la moto électrique permet d’adopter la valeur sûre d’entre les deux modèles pour de prochaines expériences optimales de conduite. Si vous êtes concerné, voici des détails qui peuvent vous mettre sur la bonne piste.

La sécurité

Les motocross ont pour habitude de se protéger avec une armure hors norme. Elles sont surtout conçues spécialement pour la pratique de cette discipline sportive. Mais ils ne demeurent pas moins préoccupés par la sécurité que leur offre la moto qu’ils emploient lors d’une compétition professionnelle. C’est en fonction de ce critère que leur confiance en eux est à son comble et que les prises de risques se réalisent à l’instinct.

A lire en complément : Tout ce que vous devez savoir avant d'acheter une batterie de moto...

Dans un tel contexte, la motocross électrique est beaucoup plus facile à gérer. En effet, elle est moins lourde que la motocross thermique favorisant une prise en main rapide et moins harassante. De plus, elle est souple dans la pratique. Les différents mouvements du motard deviennent, du coup, plus fluides. L’autre argument en faveur de la motocross électrique est la disparition de l’embrayage et des vitesses à passer manuellement. Un pilote habitué peut donc se concentrer sur la course et laisser la moto faire le travail automatiquement à sa place. Sur le plan sécuritaire, il est indéniable que les problèmes d’embrayage enrayé ou de vitesse coincé sont résolus à l’avance pour les motocross électriques puisqu’ils n’en possèdent pas.

L’économie à long terme

Une motocross électrique n’utilise pas de l’essence. C’est une avancée majeure qui offre au pilote et à son écurie une économie conséquente pour les séances d’entraînement et les compétitions. Tant que le pilote a sa batterie pleine, il peut parcourir une large distance facilement et à grande vitesse. Le pilote n’a d’ailleurs plus à craindre de se renverser de l’essence dessus lors d’une chute ou de créer une quelconque explosion inutile. Le motard sur une motocross électrique est donc plus tournée vers la pratique que vers les problèmes logistiques de son engin.

A voir aussi : Test du velo électrique Yamaha

Pour le service d’entretien, les tracasseries sont également réduites parce que la motocross électrique exige plus de rigueur à la conception sur le plan de l’équilibre énergique que la motocross thermique. Du coup, dès la mise sur le marché des deux modèles, la motocross électrique ne nécessite plus un entretien aussi pointilleux, couteux et constant que la motocross thermique

L’écologie d’actualité

La réduction de la consommation de carburant par l’écurie du motocross employant une motocross électrique est le premier avantage pour la planète. Cette économie individuelle est multipliée par un nombre important sur le long terme. Statistiquement, cela entraîne la baisse des extractions, la réduction des risques et la diminution de la pollution atmosphérique. Le pétrole est alors remplacé par l’énergie électrique plus propre et moins polluante.

L’expérience de la motocross électrique implique aussi une annihilation des ondes sonores. L’électrique réduit donc la pollution sonore et facilite la prise en main de l’engin dans les régions habitées. Les spectateurs les plus sensibles au son n’auront plus à craindre pour leurs tympans. Ici, le bruit qui fait la magie de la course ne disparaît pas. Il est juste plus raffiné.

La performance et la puissance

En ce qui concerne la performance et la puissance, les motocross électriques ont commencé à rivaliser avec leurs homologues thermiques. Les moteurs électriques ont une courbe de couple plus plate, ce qui signifie qu’ils peuvent conserver leur énergie sur une plage de régimes plus large que les moteurs thermiques. Cela permet un contrôle précis du temps d’accélération.

Les batteries des engins sont aussi très performantes, offrant des durées de fonctionnement allant jusqu’à 3 heures en conduite modérée. Comme il n’y a pas besoin d’un embrayage ou d’une boîte de vitesses, ces machines réduisent considérablement le stress mécanique associé à ces composants.

Bien que cela puisse être perçu comme un avantage pour certains pilotes et coureurs professionnels recherchant l’efficacité dans leur sport respectif, cela peut aussi être décevant pour ceux qui apprécient le bruit rugissant puissant produit par les motos traditionnelles.

Il faut noter que certains critères tels que l’autonomie, la vitesse maximale et la recharge rapide restent encore perfectibles chez les engins électrifiés, mais ils sont en constante amélioration grâce aux nouvelles technologies innovantes disponibles aujourd’hui.

La fiabilité et la durabilité de la batterie

L’un des principaux avantages des motocross électriques est leur fiabilité et durabilité de la batterie. Contrairement aux moteurs thermiques, les moteurs électriques n’ont pas besoin d’être lubrifiés ou refroidis, car ils ne produisent ni chaleur ni bruit excessif. Cela signifie que les composants internes sont soumis à moins de stress mécanique, réduisant ainsi le risque de pannes fréquentes.

Les batteries utilisées pour alimenter ces engins sont aussi très résistantes et peuvent durer plusieurs années sans avoir besoin d’être remplacées. Les constructeurs travaillent constamment sur l’amélioration de leur qualité afin qu’elles puissent supporter plus longtemps les différentes contraintes du terrain et résister à toutes sorties imprévues.

Il faut souligner que l’utilisation intensive peut dégrader la performance des batteries avec le temps. Il est recommandé d’adopter une bonne routine d’entretien régulier qui inclut notamment le stockage adéquat après chaque utilisation pour s’assurer que ces dernières fonctionnent correctement lorsqu’on en a besoin.

On retiendra que même si certains coureurs professionnels ont été réticents à passer au motocross électrique en raison de certaines limitations telles que la vitesse maximale ou encore l’autonomie par rapport aux modèles thermiques traditionnels, cela n’enlève rien aux possibilités offertes par cette nouvelle génération qui semble être appelée à prendre une place croissante dans ce secteur du sport tout en contribuant à la protection de l’environnement et au développement de technologies plus propres.

à voir