Comment récupérer son véhicule à la fourrière ?

Est-il déjà arrivé une fois que vous remarquez la disparition de votre véhicule ? À t-il été volé ? L’avez-vous garé à un lieu réservé et alors, il a été mis en fourrière ? Après déclaration, les services de sécurité routière vous informent que votre voiture est effectivement à la fourrière. Dans ce cas, il vous faut la récupérer, mais comment ? Voici donc les procédures à suivre pour reprendre votre véhicule.

Procédures de récupération d’un véhicule à la fourrière

La récupération d’un véhicule à la fourrière se fait suivant des formalités administratives. Aussi, vous devez payer des frais au préalable. Par ailleurs, vous avez un délai de trois jours maximum après la mise en fourrière. Passé cela, vous avez également un autre délai de trois jours. Cependant, avant de récupérer votre véhicule, il vous faut d’abord une autorisation de restitution délivrée par les forces de l’ordre. De ce fait, rendez-vous dans un commissariat de police proche du lieu d’enlèvement de votre véhicule.

Lire également : Quel voiture hybride choisir en 2020 ?

L’autorisation de restitution à présenter au responsable de la fourrière est obtenue sur la présentation de certaines pièces. Il s’agit notamment du justificatif d’identité et du certificat d’immatriculation de votre véhicule. Dans le cas où ce dernier ne vous appartient pas, il faudra une pièce d’identité du propriétaire. Il vous faut aussi une procuration écrite et signée par lui.

Cas d’intervention lors de l’enlèvement du véhicule

Au moment de l’enlèvement de votre véhicule, si ce dernier est encore au sol, vous pouvez intervenir. Alors, vous avez deux possibilités. L’une des possibilités est le cas où l’enlèvement n’a pas lieu. Si au moins trois ou quatre roues sont toujours au sol, vous pouvez récupérer votre voiture. Vous vous retrouvez dans ce cas ? Alors, vous ne paierez que les frais d’opérations s’estimant à 15,20 euros.

A lire également : Achat d’une voiture : pourquoi opter pour une Nissan ?

L’autre possibilité est le cas où l’enlèvement a lieu. Par conséquent, vous pouvez récupérer votre véhicule immédiatement. Toutefois, vous devrez régler au préalable les frais d’enlèvement et de libérer la voie publique. Aussi, vous devrez vous acquitter de la contravention pour stationnement gênant et aussi des frais. Lors de l’enlèvement, si vous vous opposez, des sanctions sont prévues. Une amende s’élevant à 3 450 euros suffit d’un emprisonnement de trois mois.

Récupération d’un véhicule suivant trois jours de mise en fourrière

Après, vous êtes : rendu à la fourrière pour la présentation de l’attestation de restitution, vous fournirez l’attestation d’assurance du véhicule. De même, vous devez remettre votre permis de conduire en cours de validité. Ensuite, vous payerez à la fourrière des frais. Le montant varie selon chaque commune. Aussi, le nombre de temps que votre véhicule a été : mis à la fourrière déterminera aussi les frais à payer.

Cependant, si vous avez une interdiction de circuler, votre véhicule ne sortira que sur un plateau. Si vous choisissez par contre un professionnel pour faire sortir votre véhicule, vous devez présenter votre attestation d’assurance. N’oubliez pas d’indiquer aux policiers, le nom du professionnel que vous avez envoyé.

Récupérer une voiture mise à la fourrière plus de trois jours

Lorsque le véhicule dure plus de cinq jours, la fourrière envoie une lettre recommandée automatiquement au propriétaire. Ainsi, cette missive indiquera les procédures à suivre pour la récupération du véhicule et les frais à régler. Outre, cela si votre véhicule n’est : plus en état d’être conduit, vous devrez procéder à un enlèvement après dix jours.

Si votre véhicule est en bon état, vous pouvez le récupérer dans un délai de quinze jours après avoir réglé les frais. Néanmoins, si vous ne récupérez pas votre véhicule dans ces délais, il est : considéré comme abandonné. Il sera : donc classé dans l’une des deux catégories suivantes :

  • Véhicules à mettre au service des domaines ;
  • Véhicules en destruction.

Les véhicules à mettre au service des domaines

Dans le cas où votre véhicule reste à la fourrière pendant quinze jours, il est : classé dans cette catégorie. Cela signifie qu’il est : considéré comme abandonné suivant une notification de la fourrière. Il sera : alors mis dans une éventuelle vente aux enchères.

Des automobiles en destruction

Dans ce cas, les véhicules après l’estimation de leurs valeurs marchandes, sont également considérés comme abandonnés après 10 jours. La fourrière envoie une notification pour utilisation du Rodéo urbain après sept jours.

à voir