Comment réclamer une indemnité d’assurance auto

car, vehicle, sports car

L’assurance auto vise principalement à protéger l’assuré des incidences financières d’un sinistre en prenant en charge les diverses dépenses occasionnées par ce dernier. Si votre voiture est à l’origine d’un accident de circulation ou victime d’un quelconque dommage, voici comment vous allez réclamer votre indemnité.

Déclarer le sinistre

L’une des étapes principales pour réclamer une indemnité d’assurance auto est de déclarer le sinistre. Lorsque votre voiture se trouve impliquée dans un accident ou lorsqu’elle est victime d’un quelconque dommage, vous devez tenir informé votre assureur. Évidemment, l’accident doit soit causer des dommages à autrui, soit à vous-même ou à votre véhicule. Tout dépend des garanties supplémentaires dont vous disposez. Car, l’option basique est la responsabilité civile qui est exclusivement destinée à la couverture des dommages causés aux tiers.

A lire en complément : Assurance auto : comment réduire ses tarifs ?

Cette déclaration doit avoir lieu dans un délai de 7 jours après l’accident. Que vous en soyez responsable ou non, vous devez notifier la situation à votre compagnie le plus vite possible. Un retard dans le processus pourrait entraîner le refus de l’assureur de vous indemniser.

Prendre contact avec le responsable sinistre de votre dossier

La deuxième étape pour réclamer une indemnité d’assurance auto est de prendre contact avec l’expert sinistre en charge de votre dossier. Certains d’entre eux peuvent demander à vous rencontrer en personne tandis que d’autres peuvent se limiter à un appel téléphonique. Les compagnies d’assurance ne fonctionnent pas de la même manière. Le professionnel détermine alors les modalités de votre contrat d’assurance auto. Il vous dit plus sur comment vous serez couvert et vous rappelle les garanties que vous possédez. C’est cela qui détermine d’ailleurs votre niveau de couverture. L’expert en sinistre peut en effet vous faire remplir un formulaire appelé relevé des dommages. Il s’agit d’une déclaration sous serment qui accompagne la demande d’indemnisation.

A découvrir également : Comment trouver la meilleure assurance auto

Fournir une preuve de constatation à l’assureur

Avant de bénéficier de vos droits d’indemnisation, il est primordial que vous fassiez certaines démarches importantes au moment de l’accident. L’une d’entre elles est de vous faire établir une preuve de constat amiable. Ce document permettra à votre assureur de savoir quel conducteur est fautif et comment mieux vous indemniser.

S’il s’agit d’un autre dommage, il cherchera à savoir si vous n’avez peut-être pas favorisé ce dommage. De toute façon, l’assureur enquête sur les circonstances de l’accident ou du dommage subi par le véhicule afin de déterminer les garanties utiles à appliquer. Lorsque votre responsabilité dépasse 25 %, vos primes seront donc ajustées.

Par ailleurs, gardez à l’esprit que le constat de la police peut ne pas influencer la décision de votre assureur. Puisque l’expert en sinistre effectuera lui-même ses enquêtes. Le fait que la police vous accuse d’une infraction dans cette affaire, l’assureur peut ne pas vous déclarer responsable. De la même manière, la police peut ne pas accuser quelqu’un. Mais cela ne veut pas dire que votre assureur ne trouvera pas des responsables dans cette affaire.

Une fois les démarches effectuées, votre compagnie d’assurance vous propose une offre d’indemnisation dans un délai de 3 mois. Un délai supplémentaire d’un mois est généralement proposé pour le remboursement.

En somme, pour réclamer une indemnité d’une assurance auto, il faut préalablement déclarer l’accident, rencontrer ensuite l’expert en sinistre de votre assureur et enfin fournir une preuve de constatation.

à voir